Actions !

Nouveau modèle de lettre pour les députés et sénateurs (03/11/2021)

Monsieur ou Madame le Député, Monsieur ou Madame le Sénateur,


Vous allez travailler sur le projet de loi permettant au gouvernement de prolonger les mesures de freinage de l'épidémie, dont le passe sanitaire.

Je me permets de vous faire part de mon incompréhension et mes inquiétudes quant au contenu de ce projet de loi.

Concernant le passe sanitaire, il pourrait avoir une justification si la vaccination empêchait la contamination. Or des études effectuées et la réalité montrent que, lorsqu'elles sont infectées, les personnes vaccinées sont autant contaminantes que les non-vaccinés. Les vaccinées contagieuses étant libres de circuler, en quoi le maintien du pass sanitaire va-t-il réduire les risques de transmission du virus ?

Les conditions d'obtention du pass sanitaire étant de plus en plus restrictives et onéreuses, je  'interprète comme une pression vaccinale déguisée.

Or depuis le début de la campagne de vaccination, parmi les vaccins présentés comme sûrs, trois font déjà l'objet de suspension d'utilisation. Pfizer est pour le moment épargné en Europe, mais comme sa technique vaccinale est très proche de vaccins qui ont été suspendus, Pfizer pourrait aussi subir une suspension d'utilisation. L'ANSM récence d'ailleurs déjà, dans la période post-vaccinale Pfizer, plus de 900 décès, ainsi que des cas de thromboses, syndromes de Guillain-Barret, péricardites, myocardites,... Qui prend et prendra la responsabilité des familles à dédommager ? Qui apporte et apportera consolation aux endeuillés, pour certains de leur enfant ?

Quels seront les effets des doses cumulatives, troisième dose maintenant, quatrième peut-être dans six mois ? Quels seront les effets des doses cumulatives avec changement de type de vaccin en remplacement de ceux qui auront été suspendus ?

Qu'est devenu le principe de précaution ?

Même si on considère que 10% de la population est susceptible de développer une forme plus grave de la maladie, maintenant que la population française est vaccinée à près de 80%, comment se justifie encore la pression vaccinale ? Pour rappels, le taux de guérison de la Covid est supérieur à 99% et la moyenne d'âge des décès est de plus de 84 ans, pour des personnes majoritairement avec comorbidités.

Comment expliquer que les centaines de médecins en France qui ont soigné leurs patients Covid ne sont pas plus entendus sur les traitements qu'ils ont utilisés ? Une maladie qui se soigne ne nécessite pas de faire prendre le risque d'un vaccin expérimental à une population en bonne santé. Ceci est d'autant plus vrai depuis que Olivier Véran a annoncé la semaine dernière l'arrivée du traitement anti-Covid Merck.

La devise de la France est officiellement "liberté égalité fraternité". Que deviendra-t-elle, ne serait-ce qu'avec la prolongation du pass sanitaire jusque fin juillet ?

La liberté resterait conditionnelle à un pass sans raison médicale justifiée.

La discrimination et la ségrégation garderaient la place de l'égalité, pour les transports, l'accès aux soins, l'exercice de certains métiers et les loisirs.

Un climat de suspicion, de jugement continuerait d'éroder la fraternité, même dans les cercles familiaux et amicaux.

Même des députés européens ont cette semaine dénoncé le pass sanitaire comme étant oppressif et inefficace.

Je doute que cela soit souhaitable pour l'avenir d'un pays que ses habitants baignent dans un tel climat avec peurs, incompréhensions, injustices et pressions. Que deviendrait la France si, citoyens, nous perdions confiance envers nos dirigeants et notre système de santé ?

Je compte beaucoup sur vous pour votre juste analyse de la situation, pour que vous défendiez le bien de l'avenir de notre Pays et de ses habitants.

Je vous prie de recevoir, Monsieur ou Madame le Député ou Monsieur ou Madame le Sénateur, mes plus respectueuses salutations

Lettre aux sénateurs concernant le projet de loi des diverses dispositions sanitaires

Le Sénat va débattre ce jeudi  28 octobre sur le projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire (procédure accélérée) :

 

" Déposé le 13 octobre 2021, le projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire vise à proroger le régime de sortie de crise sanitaire. Le Gouvernement souhaite pouvoir activer les outils de gestion de l'épidémie, afin d'être en mesure de réagir rapidement en cas de nouvelle dégradation de la situation sanitaire.

Le texte prévoit notamment :

- le report au 31 juillet 2022 de la fin du cadre juridique de l'état d'urgence sanitaire, fixée aujourd'hui au 31 décembre 2021 (art. 1er) ;
- la prorogation jusqu'au 31 juillet 2022 du régime de gestion de sortie de crise sanitaire et de la possibilité de mobiliser par voie règlementaire le passe sanitaire, ainsi que le renforcement de la fraude au passe sanitaire (art. 2) ;
- la facilitation du contrôle de l'obligation vaccinale et le renforcement de son effectivité (art. 3) ;
- la prorogation de plusieurs mesures d'accompagnement pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, relatives notamment au dispositif d'activité partielle (art. 5). "

 

 

Vous pouvez retrouver ces infos sur le site du sénat : http://www.senat.fr/ordre-du-jour/ordre-du-jour.html#jeudi_28_octobre_2021

 

 

Nous vous proposons d'envoyer aux sénateurs de votre département la lettre ci-dessous par mail.

Vous trouverez également les adresses mails des sénateurs des départements de la région dans cette page.

Lettre ouverte et pétition nationale de soutien au Dr Amine Umlil :

Vous trouverez au lien ci-dessous la lettre ouverte et la pétition nationale de soutien au Dr Amine Umlil que nous vous proposons de signer.

 

https://vigilance-pandemie.info/2021/09/13/lettre-ouverte-et-petition-nationale-de-soutien-au-dr-amine-umlil/

Appel à témoignages sur l’honneur :

Ma demande, avec les membres pilotes du Collectif Santé Mauges est expresse et importante. Devant le déni, le mensonge et l’ignorance, nous nous devons de poser notre parole, nos observations, nos témoignages sur les faits. Encouragez autour de vous à faire de même… opportunité aussi pour nous de garder notre intégrité et de contribuer à ce que notre société se relève dans sa dignité et le respect. D’où cet appel à témoigner sur l’honneur.

 

 

Votre entourage ou vous-même ont pu être témoin d’actes que vous trouvez anomaux autour des injections ARN messager :

  • Réactions importantes non déclarées, suite aux vaccins

  • Décès inexpliqués ou suspect, après plusieurs semaines d’un vaccin. Ceux-ci n’ont pas été signalé à la pharmacovigilance

  • Des non-respects au « consentement libre et éclairé ».

  • Des abus de pouvoir, voire de chantage

  • Etc…

 

Nous vous invitons à faire un témoignage sur l’honneur en récupérant un formulaire juridique (en pièce jointe) du code de procédure civile « attestation 202 ».

Vous décrivez ce que vous constatez, ce que vous avez vu et ou entendu (que des faits sans jugement, ni interprétation). C’est un témoignage sur l’honneur. Il s’agit de poser un acte que vous constatez. Ne rien dire, veut dire consentant et complice.

Vous envoyez l’original (après avoir gardé un double pour vous) au Collectif Santé Mauges – 118 rue Barjot – 49300 CHOLET

Nous rassemblerons ces documents et selon ce qu’il en ressortira, avec des avocats, nous pourrions les utiliser pour formuler des déclarations ou plaintes judiciaires.

Le cas échéant, le juge pourra vous solliciter comme témoin.

Acte citoyen d’un pays Libre, solidaire et fraternel.

 

Docteur SULMONT Thierry

Lien vers le document CERFA :

https://www.juristique.org/wp-content/uploads/2020/02/Cerfa-11527-02.pdf

Passage de Richard Boutry à Nantes le 20 juillet 2021 :

Nous étions quelques-uns de notre collectif ce mardi 20 juillet à Nantes et avons rencontré Richard Boutry et d'autres collectifs Nantais.

Échanges très intéressants : NOUS NE SOMMES PAS SEULS !

 

Voici quelques instants capturés de cette journée.

https://youtu.be/CT-ocDlZc94

 

Sachez également qu'un sit-in a débuté hier soir (24h/24 7j/7 sur une durée indéterminée) devant la préfecture de Nantes, vous pouvez vous y joindre et relayer l'information.

N'attendons pas, c'est maintenant qu'il faut agir !

 

Vous pouvez également regarder la minute de Ricardo d'hier :

https://www.laminutedericardo.com/LMDR/sit-in-en-direct-de-nantes/

Proposition d'action auprès des députés et sénateurs :

En soutien à cette démarche, voici une proposition d'email à envoyer à la liste ci-joint des sénateurs, ainsi qu'à celle ci-dessous des députés du 49 :

 

Mesdames et messieurs les députés et sénateurs,

J'ai été informé(e) que l'association BonSens vous a envoyé le courrier ci-joint et tiens à vous assurer que j'adhère à cette démarche et la soutiens. C'est pourquoi je vous prie de voter contre toute obligation vaccinale.

 

Pour rappel:

"Rendre obligatoire des vaccins qui ne bénéficient actuellement que d’une autorisation temporaire d’utilisation dérogatoire fait courir non seulement un risque pour la santé des personnes que l’on voudrait ainsi forcer à se faire vacciner, mais aussi un risque juridique à ceux et celles qui participeraient à une contrainte inacceptable qui n’existe d’ailleurs pas dans la plupart des pays du monde et notamment au sein même de l’Union Européenne. 

Pour que cette fois il ne soit plus possible de dire : «nous ne savions pas »"

 

Je vous remercie par avance de la prise en compte de ce courrier, et vous prie de recevoir mes plus respectueuses salutations

 

Signature

Vous trouverez la liste des adresses mails des sénateurs un peu plus bas dans cette page dans un fichier Word.

Vous pouvez vous opposer à la diffusion de vos informations médicales

Une information de BonSens que nous vous relayons: vous avez la possibilité de vous opposer à la diffusion de vos informations médicales telles que votre statut de vaccination à la Covid19, ainsi qu'à celle des enfants mineurs qui vous sont rattachés. Voici le lien vers une proposition de procédure.

https://bonsens.info/vous-pouvez-vous-opposer-a-la-violation-de-votre-secret-medical-organisee-par-la-cnil/

Pétition pour la santé de nos enfants

Vous avez été nombreux à vous mobiliser pour écrire à l'ordre des médecins et à nos élus. Aujourd'hui nous vous proposons, dans le cadre de la Commission masques mais aussi plus largement, pour relayer la Lettre ouverte du Docteur Sulmont au sujet de la vaccination des enfants, d'agir pour protéger nos jeunes. Quelques clics de votre part suffiront pour signer cette pétition.

 

Relayée par l'Union Enfance et Libertés, cette pétition, si elle obtient les 100 000 signatures en 6 mois, sera obligatoirement transmise à la Conférence des Présidents du Sénat, ce qui est un gage d'un examen sérieux et d'un possible travail législatif sur le sujet. C'est pour cette raison qu'elle est un peu plus exigeante qu'une pétition classique (il faut passer par un site officiel où vous êtes référencé pour éviter les signatures multiples) mais c'est quand même très rapide. Faites-le de préférence à partir d'un PC.

 

Prenez ces quelques minutes pour le bien de nos enfants !

Et n'hésitez pas à la partager autour de vous.

https://petitionsenat.enfance-libertes.fr/

Information à faire circuler ! Déclarations effets ressentis après vaccination :

Une lettre invitant tout le monde (comme nos instances officielles nous invitent tous à se faire vacciner) à aller faire un signalement de tout effet ressenti au décours de la vaccination. Il s'agit d'un geste citoyen et de responsabilité de chacun, pour pouvoir assurer la sécurité de tous... et de nos enfants, promis bientôt au vaccin.

 

Faites circuler auprès de vos amis et proches.

Courriers aux élus, députés, sénateurs :

    Récemment, nous vous avons sollicité pour écrire à l'ordre des médecins de votre département, ainsi que directement à votre médecin; nous vous remercions d'avoir été aussi nombreux à vous mobiliser pour ces actions épistolaires, et c'est un véritable encouragement à poursuivre ce genre d'intervention que chacun.e peut effectuer à partir de chez soi.

   

Cette fois, nous vous invitons à envoyer les lettres ci-jointes

  • aux maires et élus de votre commune qui vous représentent au sein l'institution locale

  • aux députés qui nous représentent à l'Assemblée Nationale

  • aux sénateurs

 

Nous leur posons un certain nombre de questions pour les amener à réfléchir à la situation sanitaire et sociale actuelle et nous exprimons notre inquiétude vis à vis du passeport sanitaire.

Merci de prendre le temps de lire ces lettre aux élus, de rechercher leurs adresses mail ou postales pour ceux de votre commune, et de passer à l'acte.

 

Ci-joint les adresses mail des sénateurs, et ci-dessous celles des députés du Maine et Loire:

 

Chacun.e de nous peut agir selon sa disponibilité et son envie; seul on peut se sentir impuissant, tous ensemble nous pouvons faire évoluer positivement notre société en défendant nos droits et nos libertés.

 

Merci de nous informer de vos envois afin que nous puissions mesurer l'impact de cette action.

Lettre à l'ordre des médecins :

Si chacun de nous est convaincu qu’il faut agir face aux aberrations de la gestion du Covid, voici un acte citoyen simple : interpellons le Président de l’Ordre des Médecins de notre département pour permettre à des médecins et pharmaciens de délivrer ce qu'ils pensent être bien dans l’intérêt du patient.

Aussi, afin que l’Ordre des médecins se positionne par rapport au passeport sanitaire… (les arguments sont expliqués dans la lettre).

 

Mode d’emploi :

​1.       Imprimer la lettre jointe. Cela est plus marquant que les responsables reçoivent du courrier papier

​2.       L'adresser à l’ordre des médecins de votre département (voir les adresses dans le pdf ci-dessous)

​3.       Indiquer votre nom, prénom et lieu d’habitation, et signer la lettre

​4.       Nous envoyer un court mail : « envoyé à l’ordre des médecins de …… ».

 

Il nous est important de dénombrer les courriers envoyés.

 

N'hésitez  pas à faire circuler cette information à vos proches.

Flyers à diffuser autour de vous !